Appennino Alto Sangro

QUE VOIR, QUE FAIRE, ET CUISINE TYPIQUE

Les Abruzzes est un pays de monts.

Il suffit de jeter un coup d’oeil long l’horizon, dans n’importe quel coin de la région on se trouve, pour rencontres rangées de fanes rocheuses qui, allignés comme petits soldats de plomb, se trouvent vers le ciel. Ils sont les massifs de la Majella, du Gran Sasso, de la Laga, du groupe Sirente-Velino, juste pour ne citer que les plus grands et connus. Un fantastique monde en haute altitude qui constitue le plus redoutable ensemble montagneux des Appennins ( parfois ayant des caractéristiques alpines), et qui est situé stratégiquement dans le centre d’Italie et du Méditerranée.

La Valle Peligna – Alto Sangro s’étend dans la vallée Peligna, que tire son nom de l’ancienne population italienne des Peligni, et son centre principale est la ville de Sulmona. Il borde à l’ouest avec la Marsica, au sud avec le Molise, à l’est avec le Fretano-Alto Vastese, au nord avec Vestina et Aquilano. Les municipalités principales sont Sulmona, Anversa degli Abruzzi, Castel di Sangro, Corfinio, Introdacqua et Scanno.

QUE VOIR

Géographiquement composé de quatre grandes individualités orographiques – la Majiella, large et compacte massif calcaire, le Morrone, le Porrara et les Monts Pizzi, avec les vallées et les plans karstiques qui s’interposent entre elles – il est un Parc National qui pour position géographique (complètement plongé dans la Méditerranée) pour l’amertume, pour l’ampleur, pour majesté ( outre 60 riliefs montagneux dont 30 dépassent 2.000 mètres, parmi lesquels on trouve le Mont Amaro, 2793 mètres, le deuxième sommet des Apennins; le mont Aquaviva, 2737 mètres; le mont Focalone, 2676 mètres; le mont Rotondo, 2656 mètres; le mont Macellaro, 2646 mètres; Cima des Murelle, 2598 mètres) pour sa rigueur et la mutabilité du climat, il est certainement unique en son genre et il contient à son intérieur dans vastes zones (widelands) qui présentent aspects particulières de nature sauvage (wildland) la partie la plus estimable et rare du patrimoine national de biodiversité, d’importance européenne et mondiale.

Placé à la gauche du haut cours de la rivière Sangro et compris dans le Parc National de la Majella, Roccaraso est couché au centre du Plateau des Cinquemiglia et pendant des siècles a été carrefour pour la transhumance et le commerce Nord-Sud. Probablement d’époque romaine, l’évidence archéologique témoigne installations déjà par les siècles V et IV avant J.C.; en effet tombes et articles découverts, permettent de les approcher à celles bien connues de la grande Acropole de Aufidena et du territoire peligno. Il faut voir l’église de Saint Rocco, qui a été érigée en 1656, comme un acte votif des citoyens échappés à la peste. Miné et détruit pendant la Seconde Guerre Mondiale, le pays a été reconstruit grâce à l’activité et à la volonté des résidents, au point de la faire briller dans quelques années. Déjà des premières années du ‘900, en effet, hôtels et logeuses ont commencé à accueillir les premiers vacanciers qui, de nombre croissant, dans le temps ont rendu Roccaraso une destination touristique de premier plan.

Pietransieri est un pays né dans le Moyen Âge et son toponyme montre une origine longobarde “Petra Anseri” (de Ansharius ou Anseri). Donc Pietransieri et Roccaraso étaient deux pays différents avec origines et histoires individuelles, mais seulement dans le 1811, avec un décret de Gioacchino Murat, Pietransieri a été agrégée à la Municipalitè de Roccaraso. Le hameau de Pietransieri aujourd’hui est tristement célèbre pour le massacre de Limmari; le 21 novembre 1943, où 128 civils ont été tués pour représailles par les Allemands pendant la dernière guerre, pour la plupart aniens, femmes et enfants, qu’aujourd’hui reposent dans leur Sanctuaire. Depuis 1945 dans le village de Pietransieri s’est consolidée la coutume de célèbrer l’anniversaire du massacre avec une procession nocturne qui le soir du 20 novembre part par les Limmari et arrive jusqu’au village.

Rivisondoli blottit sur un éperon rocheux entre les hauts plateaux principaux des Abruzzes d’altitude élevée (1320 mètres) et il béneficie d’un climat salubre et de scénarios d’une grande beauté. Partout où on se tour, le regard reste fasciné et comblé par la pile du Mont Pratello à l’ouest; dans son dos la présence rassurante et presque protectrice du Mont Calvario. Il est un important centre touristique, très célèbre pour les sports d’hiver. En effet il se trouve à 5 km du départ des installations de remontée Rivisondoli-Monte Pratello, qui sont liés au domaine skiable Alto Sangro qui comprend 120 km de pistes. L’économie du pays est proprement touristique, il y a nombreux hôtels, restaurants et activités commerciales.

Dans la région des Hauts Planteaux Principaux des Abruzzes, entre énormes et silencieux pâturages qui sont à la base de l’installation humaine et du développement des centres nées dans ces lieux, à 1.400 mètres au-dessus du niveau de la mer, est située Pescocostanzo. Centre d’origine ancienne et lieu d’intense civilisation, il peut vanter une favorable climat culturel, exemplé par un extraordinaire patrimoine de monuments médiévales et baroquesen témoignage de l’extraordinaire question artistique et culturelle qui a développé entre 1440 et 1700. La tradition atrisanale a réussi à rester en vie et à sauver le patrimoine d’expérience, capacité technique, style et qualité. Le travaille de la dentelle légère, celle de la filagrane et du fer forgé, représentent un atout de l’offre touristique locale. Pescocostanzo a su récupérer l’ancien rôle, accréditant définitivement comme destination de tourisme, art et culture, ainsi que de séjour estivale et hivernale.

Rocca Pia, vu la proximité avec Roccaraso and with the ski in Mont Pratello Aremogna, is a touristique desination liée aux sports d’hiver. Au retour on vive pleinement l’atmosphère tranquille du bourg montagneux, situé long la voie qui collègue Sulmona avec Roccaraso et avec la zone de l’Alto Sangro. Rocca Pia se trouve à l’intérieur d’une stricte vallée. Le territoire est très vaste et presque totalement montagneux et en outre il comprend la quasi totalité du Piano delle Cinquemiglia, une plaine étendue prive d’installations, utilisée principalement pour le pâturage estivale, pour les sports d’hiver et comme base de départ pour intéressantes excursions en direction des reliefs qui la entourent. Le territoire de Rocca Pia montre en totalité son typique paysage montagneux des Abruzzes, avec des murs en strapiomb, crêtes, ravins, gorge d’érosion, rabats, etc. Son territoire, étendu jusq’au plan des Cinquemiglia, présente des caractéristiques climatiques particulières dues à l’hauteur (mètres 1100), outre à beautés naturelles at pistes architecturaux particulières, puisque le pays conserve l’aspect urbanistique typique des bourgs médiévales, développés long une voie de transit. L’architecture présente arcades, souvent au dernier étage, bien conservés et visibles chez les bâtiments historiques présents dans le centre. Très caractéristiques sont les petites escaliers extérieures (vignale) avec le palier couvert.

CUISINE TYPIQUE

La cuisine du village, comme toute celle des Abruzzes, puise sa force et son inspiration dans les activités agricoles et pastorales pratiquées depuis des générations, mais est également influencée par les traditions du Latium et du Molise, compte tenu de sa position. Une cuisine simple, faite d’ingrédients pauvres de la terre, mais qui se combine dans des plats robustes avec une saveur intense. Les pâtes fraîches sont l’un des points forts, parmi les formes les plus typiques les maccheroni alla chitarra, fils épais et très longs ici appelés carrati, assaisonnés avec le ragù classique aux boulettes de viande ou alla molinara (ou alla mugnaia si vous préférez), fili très long assaisonné avec ragù de mouton. Les gnocchis sont également très appréciés, tout comme les tacconelli, la sagne et la tajarille, des nouilles très fines qui se mangent avec des haricots ou utilisées dans des bouillons. Traditionnelles sont aussi la polenta, les soupes de légumineuses, les soupes aux légumes locaux comme l’orapi (épinard de montagne) et la chicorée sauvage. La viande de mouton est la reine des seconds plats. Ici l’agneau est cuisiné de diverses manières : rôti, grillé, ou dans le typique fromage et ovules, cuit lentement avec de l’huile, de l’ail et du romarin et aromatisé en fin de préparation avec du fromage, des œufs battus et du jus de citron, tandis que les côtes sont panées et cuit au four. Le mouton est également consommé, principalement pour les ‘rustelles, c’est-à-dire les brochettes, mais le mouton est également préparé alla callara ou cottora, un ragoût assaisonné de thym, de laurier, de romarin, d’oignon et de piment. La porchetta est un incontournable des fêtes de village, mais le porc se mange aussi farci et transformé en saucisses, viande et foie, ou en salami, longe et jambons. Les fromages comme le caciocavallo, la caciotte, le pecorino et la ricotta assaisonnée, mais aussi des produits plus frais comme la jonque, la burrata et le scamorze proviennent des troupeaux de vaches, moutons et chèvres. Parmi les desserts les plus traditionnels, il y a les biscuits comme les mostaccioli, les amaretti et les spumini, mais aussi les ferratelles, puis les préparations typiques des fêtes comme la cicerchiata, la frappe et les pommes de pin de Pâques et la pizza sucrée, une génoise imbibée de rhum et d’alchermes fourrées de crèmes de divers types.

QUE FAIRE

Le domaine skiable de Roccaraso est connu pour être le plus grande domaine skiable des Apennins. Situè dans le coeur des Abruzzi et servie par des installations de montée et rapides et modernes, il se présente aux skieurs comme une unique grande ski zone: les pistes de Roccaraso, en effet, sont liées à celles des stations limitrophes de Rivisondoli, Pescocostanzo sur lesquelles on peut skier avec le même skipass, pour un total de 110 km de pistes de ski. Descentes à couper le souffle, excellents standard de neige, installations modernes et fonctionnelles, un réseau des installations et des services complémentaire efficace et complète le rendent le fleuron hivernale des Hauts Planteaux ed des Abruzzes entier.

Roccaraso est une localité touristique de l’Appennino Abruzzese, dans la province de L’Aquila, périmètre des Hauts Planteux Majeurs, pas loin des zones de deux grandes Parcs Nationaux: celui historique des Abruzzi et celui de la Majella.

Mais Roccaraso n’est pas seulement neige: le fleurir du printemps, les hauts planteux ensoleillés en été, l’explosion des couleurs en automne font jouir pleinement du charme que la nature donne à ce territoire. Plusieurs guides locales organisent merveilleuses excursions à pied et à chevsl, long les vallées ou en remontant les pentes des monts, où souvent on peut rencontrer des animaux appartenant à la faune caractéristique des limitrophes Parc de la Maiella et Parc National des Abruzzi, Lazio et Molise (cerf, chevreuils, sangliers, lièvres et renards) et, avec plus chance, on peut admirer au loin les superbes photos de l’ours et du loup des Apennins. Pour ceux qui aiment la paix et la sérénité et bénéficier de la fraîcheur de 1250 mètres au-dessus du niveau de la mer, il y a d’innombrables possibilité de loisirs et d’amusement: soirées dans la rue, événements culturels et sportifs sont présents tous les jours dans la belle salle “Spataro”ou chez le Pantinoire “Bolino”, qu’avec ses 1.600 places assises représente le fleuron de l’équipement extra skiable, qui est déjà siège des Championnats Italiens et Mondiaux de Patinage artistique à roulettes. Pendant la saison d’été 2007 il a été inauguré un “Parc Aventure”, où les émules d’Indiana Jones peuvent prouver l’excitation de l’aventure, toujours en toute sécurité.

La crèche vivante de Rivisondoli est une manifestation religieuse, culturelle et folklorique de grande importance, tant dans le cadre de la région des Abruzzi que dans l’Italie. En effet la première édition a été réalisée en 1951 en se répétant chaque année avec une plus grande notoriété. Cette manifestation se déroule chaque année le 5 Janvier, l’enfant qui est choisi chaque année représente le dernier né dans le village; la Madonne est choisie avec une présélection particulière le 8 Décembre, tandis que, la figure de Saint Joseph est représentée par un citoyen de Rivisondoli.

Pescocostanzo, dans un extraordinaire environnement naturel, ajoute la proposition d’une vacance, estivale et hivernale, s’intégrant avec une agglomération qui représente, avec les infrastructures et les réceptivités des proches Rivisondoli, Roccaraso et Rocca Pia, l’offre montagneuse la plus complète de montagne des Abruzzes.

Protezione antifrode

Facile da utilizzare

Miglior prezzo garantito

Assistenza 7/7

Strutture certificate

Prenotazione immediata

Hai bisogno di assistenza per la tua prenotazione?

Supporto di registrazione Amami Viaggi

Tel. +39 089 9713931
E-mail info@amami.it
Chercher

août 2022

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31

septembre 2022

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
1 Personnes
Size
Price

Compare listings

Compare
×